Quatuor Manfred

Artiste : Robert Casadesus

ACHETER

Ces quatuors, composés par l’un des plus illustres virtuoses du 20ème siècle, sont une invitation au voyage. Le paysage est modal, les rythmes nous entraînent au-delà des mers.
Marie Béreau

Tout en préservant la force de l’unité classique, une architecture solide et un caractère bien affirmé, Robert Casadesus manifeste dans l’écriture de ses œuvres un attrait constant pour la modernité, les musiques populaires et le jazz.
Jean Roy

C’est avec grand plaisir que je pars sur les traces de Robert Casadesus, compositeur, interprète. Tout d’abord, je l’écoute jouer son sextuor opus 58 pour piano et quintette à vents : quelle fougue, quelle énergie ! Voilà exactement la pulsation que nous recherchons sans cesse dans nos répétitions. C’est une piste essentielle : le rythme est moteur, générateur, souffle. Je remarque amusée que les quatuors sont écrits durant les tournées de Robert Casadesus : Chicago, Denver, Princeton et Riga. Ils nous invitent sans cesse au voyage. Le paysage est modal, les rythmes souvent nous entraînent au-delà des mers. Je découvre que son opus 1 porte déjà le titre “Voyage Imaginaire”.
L’exaltation de la virtuosité est très sensible dans ces quatre quatuors, la référence suprême étant la citation du final de l’opus 59 n°3 de Beethoven. (Nous sommes entraînés dans un tourbillon de plus en plus délicat jusqu’à atteindre le pays des “touches noires” dans le final du deuxième quatuor). J’écoute aussi sa Sonate opus 34 n°2 pour piano et violon enregistrée avec Zino Franscettati. Je suis saisie par la beauté du phrasé des deux interprètes. Je rêve alors de retrouver ces sonorités magiques, fluides et chaudes.
J’espère que notre Quatuor atteindra le naturel et non pas l’artifice à l’instar de Robert Casadesus.
Marie Béreau, premier violon du Quatuor Manfred

L’esprit Robert Casadesus
En 50 ans de carrière, Robert Casadesus a constitué un héritage culturel qui le fait considérer aujourd’hui comme l’un des grands musiciens français du XXème siècle. Sa double vocation d’interprète et de compositeur lui confère le rare privilège d’être à la fois l’observateur et le prolongateur des principaux courants musicaux français du siècle dernier. Sans aucun doute, cette qualité transparaît en permanence dans son écriture musicale et lui apporte souffle et esprit. Si Ravel a pu dire, à propos d’une interprétation du Gibet : “Vous devez être vous-même compositeur pour si bien comprendre la musique des autres”, l’inverse se vérifie : Casadesus apporte dans ses œuvres tout ce qui forgea son vécu d’interprète, à savoir, l’authenticité, l’équilibre et la transparence.

“ Il est un virtuose de l’écriture comme il est un virtuose du clavier ; mais il n’est pas seulement cela, car chez lui, la solidité de la technique et la perfection du métier ne font que servir une pensée qui reste l’essentiel de son art.”
René Dumesnil, Mercure de France, 1er Novembre 1935

“ Les rythmes ont chez lui une grande importance, signe évident d’une modernité qu’il ne refusait pas davantage que la tradition classique. L’évolution lui paraissait préférable aux ruptures. Il ne cherchait pas à briser ce qui relie Rameau à Ravel, mais au contraire à montrer que par un mouvement continu la musique, comme la vie elle-même, évolue et peut conquérir de nouveaux territoires sans renier son passé.”
Jean Roy, L’intemporel Robert Casadesus

Robert Casadesus est finalement le modèle de l’harmonie, de l’accord parfait entre l’homme, son œuvre, sa vie et son art, “un style hautement original qui allie à la maîtrise du métier la fermeté et le sentiment poétique.”
Sacha Stookes, auteur de “The art of Robert Casadesus”, 1960

1. allant, allegro dolce - Quatuor N°1 op 13 (1930)
4:58
2. molto vivo, trio - Quatuor N°1 op 13 (1930)
3:53
3. adagio religios - Quatuor N°1 op 13 (1930)
6:58
4. décidé et animé - Quatuor N°1 op 13 (1930)
4:29
5. deciso - Quatuor N°2 op 29 (1940)
5:46
6. allegretto- Quatuor N°2 op 29 (1940)
3:17
7. adagio - Quatuor N°2 op 29 (1940)
5:48
8. vivo ma non troppo - Quatuor N°2 op 29 (1940)
3:57
9. allegro - Quatuor N°3 op 46 (1950)
5:44
10. vivace - Quatuor N°3 op 46 (1950)
4:07
11. adagio - Quatuor N°3 op 46 (1950)
5:45
12. allegro molto - Quatuor N°3 op 46 (1950)
4:22
13. allegro moderato - Quatuor N°4 op 55 (1957)
5:40
14. molto vivace - Quatuor N°4 op 55 (1957)
3:56
15. adagio sostenuto - Quatuor N°4 op 55 (1957)
1:26
16. allegro molto - Quatuor N°4 op 55 (1957)
3:54